Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Quand nos souvenirs viendront danser de Virginie Grimaldi

Publié le par Vera Brieuc

"« Lorsque nous avons emménagé impasse des Colibris, nous
avions vingt ans, ça sentait la peinture fraîche et les projets, nous
nous prêtions main-forte entre voisins en traversant les jardins
non clôturés.
Soixante-trois ans plus tard, les haies ont poussé, nos souvenirs
sont accrochés aux murs et nous ne nous adressons la parole
qu’en cas de nécessité absolue. Nous ne sommes plus que six :
Anatole, Joséphine, Marius, Rosalie, Gustave et moi, Marceline.
Quand le maire annonce qu’il va raser l’impasse – nos maisons,
nos mémoires, nos vies –, nous oublions le passé pour nous allier
et nous battre. Tous les coups sont permis : nous n’avons plus
rien à perdre, et c’est plus excitant qu’une sieste devant Motus. »
À travers le récit de leur combat et une plongée dans ses souvenirs,
Marceline raconte une magnifique histoire d’amour, les secrets
de toute une famille et la force des liens qui tissent une amitié."

Comme dans ses autres romans, Virginie Grimaldi nous emmène dans des histoires de vie, des vies que l'on peut trouver proche de nous. Dans celui-ci, on retrouve un groupe d'habitants habitant dans la même impasse, un groupe qui vieillit et évolue ensemble. 

On découvre, à travers leur combat, leur vécu de la mise en ménage jusqu'à aujourd'hui. On a envie d'aller les voir. J'ai vraiment eu l'impression de les côtoyer tellement on ressent envers eux de l'attachement. Cela va de l'ours grognon à la mamie sarcastique. Avec eux, on passe du rires aux larme tellement rapidement.

Le lecteur est littéralement transporté dans" l'impasse des Colibris". On vit leurs moments douloureux, leurs disputes, leurs rires et surtout leur force lorsque toutes ces âmes se réunissent. Ce sont un peu les secrets et les aventures vécus par nos grands-parents.

Une belle expérience, non ?
 

Publié dans Coup de coeur, Emotion

Partager cet article
Repost0

Le monde de Sophie de Jostein Gaarder

Publié le par Vera Brieuc

"Sophie, quatorze ans, reçoit une lettre où ne figure qu'une seule phrase : "Qui es-tu ?". D'autres messages suivent mais l'expéditeur demeure un mystère. C'est le début d'une étrange correspondance qui plonge la jeune fille dans un voyage au cours duquel elle rencontre les principales figures de la philosophie.

« Qu'est-ce qu'il y a de plus important dans la vie ? Tous les hommes ont évidemment besoin de nourriture. Et aussi d'amour et de tendresse. Mais il y a autre chose dont nous avons tous besoin : c'est de savoir qui nous sommes et pourquoi nous vivons. »"

Ce roman est loin d'être comme les autres. C'est la première fois que je lis un livre qui me fait autant réfléchir sur la vie et tout ce qui va avec. Sur fond de roman, on retrouve des notions de philo, de psycho, d'histoire. Petit passage : "superstition n'était-il pas un drôle de mot au fond ? Si vous êtes chrétien ou musulman ou disait que vous aviez "la foi". Mais, si vous croyez en l'astrologie ou au vendredi 13 cela devient de la superstition".

Voilà ce que j'aime dans ce roman, il remet en question des détails sur lesquels on a pas forcément réfléchi. De plus, j'ai beaucoup apprécié la fin, qui montre que le livre est vivant. C'est réellement une belle découverte. Il ouvre de nouvelles portes...
 

Publié dans Classique

Partager cet article
Repost0

Rendez-vous au cupcake café de Jenny Colgan

Publié le par Vera Brieuc

" Lorsqu'elle est licenciée, Issy décide de tenter sa chance en ouvrant à Londres un salon de thé spécialisé dans les cupcakes. En effet, la jeune femme a un talent particulier pour réaliser ces petits gâteaux. Un don qu'elle tient de son grand-père boulanger. Mais les ennuis ne vont pas tarder à arriver, et Issy devra se battre pour réaliser son rêve. "

A chaque fois que je commence à lire un feel-good, je me dis que la fin est prévisible mais qui fait tellement de bien qu'il pourrait servir médicament. Dans celui-ci, on peut y trouver un petit plus car l'émotion rentre dans la partie.

Izzy, l’héroïne du roman, est un personnage solaire. Rien qu'à travers les mots de l'auteure, Izzy donne de l'énergie et de la force aux lecteurs. Elle est loin d'être parfaite, apparaît comme un peu naïve. Malgré tout, sa volonté de bien faire et son optimisme vont lui permettre de se dépasser et va apporter de l'énergie autour d'elle. 

Pour être tout à fait honnête, on ressent sur certains passages des détails irréalistes comme des démarches administratives rapides. Vous imaginez ?

Mais ce n'est qu'un détail, ce roman fait du bien  et nous montre que le secret du bonheur peut dépendre du regard que l'on porte sur le monde et de ce que l'on veut transmettre. Voilà la preuve que ce livre est loin d'être une utopie.

Publié dans Détente

Partager cet article
Repost0

Sueurs froides de Boileau-Narcejac

Publié le par Vera Brieuc

" Chargé de la filature d'une jeune femme, Flavières en tombe éperdument amoureux et se retrouve plongé au coeur d'un machination diabolique, pleine de mensonges, de faux-semblants et d'espoirs déçus. Dans un décor parisien des premiers jours de la Seconde Guerre mondiale, le destin de chacun des acteurs ne suivra jamais le chemin prévu, et fera rebondir cette intrigue dont on ne pourra démêler tous les fils qu'à la lecture des dernières pages. Un des grands classiques de Pierre Boileau et Thomas Narcejac, experts dans l'art de nous mener là où on s'y attend le moins. "

Voilà un thriller dans toute sa splendeur. 

Dès le début, de grandes questions se posent : Mais qui est vraiment Mathilde? Que signifient ces moments d'absence? Difficile de ne pas chercher à comprendre les mystères rattachés à cette histoire. L'écriture est tellement limpide que le lecteur est littéralement plongé dans une ambiance sombre, étrange digne d'une atmosphère à la Hitchcock. Les auteurs vont droit au but sans fioriture. La plume est directe et nous transporte : un vrai voyage dans le temps qui nous transporte jusqu'à la fin du roman.

Quant à l'histoire, elle est juste agréablement glaciale, voir déroutante. On se pose des milliards de questions. Et là, coup de grâce, à la fin, c'est LA grosse surprise.

Suspense, tension palpable, lecteur tenu en haleine...Un milk-shake idéal pour un thriller halletant.

Publié dans Suspense

Partager cet article
Repost0

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 40 50 > >>