Le monde de Sophie de Jostein Gaarder

Publié le par Vera Brieuc

"Sophie, quatorze ans, reçoit une lettre où ne figure qu'une seule phrase : "Qui es-tu ?". D'autres messages suivent mais l'expéditeur demeure un mystère. C'est le début d'une étrange correspondance qui plonge la jeune fille dans un voyage au cours duquel elle rencontre les principales figures de la philosophie.

« Qu'est-ce qu'il y a de plus important dans la vie ? Tous les hommes ont évidemment besoin de nourriture. Et aussi d'amour et de tendresse. Mais il y a autre chose dont nous avons tous besoin : c'est de savoir qui nous sommes et pourquoi nous vivons. »"

Ce roman est loin d'être comme les autres. C'est la première fois que je lis un livre qui me fait autant réfléchir sur la vie et tout ce qui va avec. Sur fond de roman, on retrouve des notions de philo, de psycho, d'histoire. Petit passage : "superstition n'était-il pas un drôle de mot au fond ? Si vous êtes chrétien ou musulman ou disait que vous aviez "la foi". Mais, si vous croyez en l'astrologie ou au vendredi 13 cela devient de la superstition".

Voilà ce que j'aime dans ce roman, il remet en question des détails sur lesquels on a pas forcément réfléchi. De plus, j'ai beaucoup apprécié la fin, qui montre que le livre est vivant. C'est réellement une belle découverte. Il ouvre de nouvelles portes...
 

Publié dans Classique

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article